Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
stevehoda.over-blog.com

TEF 2017 : 1,300 participants to impact entrepreneurship in Africa

22 Octobre 2017, 19:14pm

Publié par HODA Kouakou Steve

Lagos, Nigeria, October 15, 2017 – The Tony Elumelu Foundation (TEF), Africa’s leading philanthropy dedicated to supporting entrepreneurship, concluded its 3rd annual TEF Entrepreneurship Forum on 14th of October 2017 in Lagos.

The Forum hosted more than 1,300 participants from 54 African countries. The most diverse and inclusive gathering of African entrepreneurs on the continent, the Forum continued its strong tradition of showcasing innovation across sectors, including Agriculture, Technology, Healthcare, Fashion and Energy/Power Generation.

Launched in 2015, the Forum was born out of the Foundation’s $100 million commitment to identify, train, mentor and fund 10,000 African entrepreneurs, over a decade, through the TEF Entrepreneurship Programme.

During a powerful keynote address, Tony O. Elumelu, CON, the philanthropist and Founder who is also the Chairman of the United Bank for Africa, spoke of his belief, that a vibrant African-led private sector is the key to unlocking Africa’s economic and social potential.

“Africa’s development, which must be private-sector led and entrepreneurially driven, will have at its heart, young African innovators and their transformative ideas. Only they will create the millions of jobs Africa needs. The Forum has brought together Africa’s most important developmental force, her young entrepreneurs who will become catalysts for Africa’s economic liberation.

We have united the African entrepreneurship ecosystem, putting the entrepreneurs at centre stage. I want to thank those heads of government and other key policymakers, who have supported our firm belief that the private sector is the engine for growth and the private sector players, who are models of our philosophy of Africapitalism – the idea that business will drive change and that change must deliver economic and social wealth” he explained.

The two-day event, which involved plenary panels and masterclasses, provided the Tony Elumelu Entrepreneurs with a platform to network and connect with business leaders, policymakers and investors.

Focusing on the Forum’s theme of training and mentoring, speakers discussed topics that educated, empowered and inspired the entrepreneurs, addressing the key stages needed to successfully launch a business.

The speaking programme emphasised the Foundation’s role of uniting entrepreneurs and policymakers, as a means of ensuring that private and public sectors work together to create the best possible operating environment for entrepreneurship to thrive. Political and private sector leaders from across Africa, including HE Aminu Bello Masari, Governor, Katsina state; HE Abdul’aziz Abubakar Yari, Governor, Zamfara state; Mr. Lionel Zinsou, Former Prime Minister, Republic of Benin; Oba Otudeko, Chairman, Honeywell Group; Alhaji Aliko Dangote, Chairman, Dangote group, directly addressed the conditions needed for stimulating entrepreneurial growth, whilst senior members of global development institutions, including Wale Ayeni, Senior Investment Office, International Finance Corporation; Stephen Tio Kauma, Director Human Resources, Afrexim Bank and Andre Hue, Deputy Country Director, Agence Française de Développement, spoke of a new paradigm, driven by the need for a private sector-led change.

“The private sector working with the public sector can achieve so much by way of development. African governments should move beyond rhetorics and implement their ideas,” Oba Otudeko enthused.
Addressing the 3rd cohort of TEF entrepreneurs the Vice President of Nigeria, Professor Yemi Osinbajo said: “This generation of young people will do the exceptional. You are the reason Africa will work. The length and breadth of display of talent have shown that there is indeed hope”.

The Forum also witnessed multiple partnerships between United Nations Development Programme (UNDP) and the Foundation, and between French bilateral development bank, Agence Française De Développement (AFD) and TEF. Commending both agencies for their commitment to promoting youth entrepreneurship in Africa, Elumelu called on other individuals and developmental institutions to partner with the Foundation and expand the scale of its impact. “We call on friends of Africa to partner with the Foundation, to scale our impact beyond the 1,000 entrepreneurs a year. Real opportunity exists to tap into Africa’s potential and our entrepreneurs offer a gateway to participating in both economic success and creating social wealth”.

TEF partners including Microsoft, Sage One and Greentec also held training workshops and side events aimed at approaches to strategically scale up business. The United Bank for Africa (UBA) has proudly supported the forum.

About TEF

Founded in 2010 by philanthropist Tony O. Elumelu CON, The Tony Elumelu Foundation is one of the foremost African philanthropic organisations. The Foundation believes that the private sector holds the key to unlocking Africa’s economic potential.

 

Voir les commentaires

Bibliothèque mobile : La Startup Reading Power lance campagne de mobilisation de ressources par financement participatif

31 Juillet 2017, 08:21am

Publié par HODA Kouakou Steve

Collecter 3000 livres, 5.000.000 de francs CFA et un tricycle sur la période d’août à septembre 2017 ; c’est le challenge que s’est donné la Startup Reading Power spécialisée dans la promotion du livre et de la lecture avec plusieurs services, dont la bibliothèque mobile. Le lancement de ce financement participatif s’est déroulé au centre Obama Center de l’université d’Abomey-Calavi en présence du Pr Honorat Aguessy et du docteur Valentin Agon, Parrain de l’évènement.

La lecture est capitale pour construire des têtes bien faites et des leaders dans bien de disciplines. C’est pourquoi la Startup Reading Power se bat depuis des années pour améliorer le niveau de lecture des élèves béninois. Ce samedi 29 juillet 2017, cette entreprise lauréate du programme Tony Elumelu 2017 a lancé une campagne de mobilisation de ressources par financement participatif. L’objectif est de collecter 3000 livres, 5.000.000 de francs CFA et un tricycle sur la période d’août à septembre 2017. En effet, il a été déployé une bibliothèque mobile dans la commune d’Abomey-Calavi depuis 2015 à nos jours. Cela a consisté à déplacer des livres vers les écoles selon une fréquence de deux semaines et à les emprunter aux élèves à un coût forfaitaire. Ainsi de 2015 à 2017, 540 élèves de 4 écoles (publique comme privé) ont lu un livre au moins. Face à la demande sans cesse croissante des élèves, l’encouragement des parents d’élèves et l’engagement des différentes écoles, la campagne a été lancé afin d’enrichir le fonds documentaire composé actuellement de 400 livres ; disposé de matériels adaptés pour satisfaire le plus d’élèves possible. Et pour réussir cette campagne, il est prévu des centres de collecte de livres comme l’Uacstartup Valley (Fondation de l’Université d’Abomey-Calavi) dans lequel la Startup est incubée, le centre AMF Dallas situé devant l’hôtel de l’Étoile rouge. Les dons financiers seront déposés sur le compte bancaire de la Startup Reading Power,  et aussi sur ses comptes mobile money et Flooz Money. Notons que Reading Power est une startup spécialisée dans la promotion du livre et de la lecture avec plusieurs services, dont la bibliothèque mobile. Les promoteurs de cette heureuse initiative ont créé la bibliothèque scolaire Pr Honorat Aguessy de Womey (commune d’Abomey-Calavi). Il urge donc de soutenir cette entreprise pour le bonheur des élèves béninois.

Voir les commentaires

Célia Fiogbé dans la dynamique du "Consommons sain et local"

14 Juin 2017, 04:08am

Publié par HODA Kouakou Steve

Promotrice de la Start-up agricole « AgroDynamique », Célia Fiogbé entend faire de sa structure la référence de la consommation des produits locaux. Dans un entretien qu’elle nous a accordé, elle parle du financement participatif, le crownfounding.

Présentez-vous à nos lecteurs ?

 

Je suis Célia FIOGBE, Technicienne en Production et Santé Animale, Spécialiste en Normes et contrôle de qualité des produits agroalimentaires. Je suis la promotrice de la Start-up agricole « AgroDynamique ».

 

Que fais AgroDynamique ?

 

Nous offrons de l’accompagnement technique à la démarche qualité aux producteurs pour un meilleur positionnement de nos produits sur des marchés valorisants. AgroDynamique dispose également d’un service de transformation en vue de mettre les produits (viandes de volailles, lapin, légumes…) sous des formes facilitant l’usage à une frange de la population très occupée par leur travail et ne disposant pas de temps pour l’approvisionnement en vivres de qualité. Aussi nous offrons à nos clients la possibilité de la commande en ligne via les réseaux sociaux et la livraison à domicile.

 

Quelles difficultés rencontrez-vous ?

 

Notre vision étant d’être la référence du « Consommons sain, consommons local » au Bénin, nous avons besoin des moyens financiers adaptés à notre activité, pour nous doter des moyens afin de développer des stratégies en vue de la satisfaction du marché intérieur en termes de qualité et quantité à moindre coût. Aussi nous avons besoin de renforcer les liens de collaborations avec les organisations paysannes avec lesquelles nous travaillons pour garantir une sureté des denrées et une meilleure satisfaction des consommateurs.

La grande difficulté rencontrée est celle du financement de nos activités afin d’en faire une activité génératrice de revenus et pourvoyeuse des centaines d’emplois. Les outils de financements existants n’offrent pas de conditions appropriées à l’essor des jeunes start-up.

 

Avez-vous identifié des sources de financement ?

 

Oui, nous avons postulé à l’appel à projet de l’OIF (Organisation Internationale de la francophonie), Finance –Ensemble qui est un site de financement participatif en ligne offrant la possibilité aux jeunes francophones de trouver des financements alternatifs pour leur projet via la plateforme Ulule. Ça s’appelle le CROWFUNDING.

 

Parlez-nous du CROWFUNDING

 

Le CROWFUNDING encore appelé financement participatif est un mode de collecte de fonds réalisé via une plateforme internet dans lequel des contributeurs financent avec de petites contributions le projet des jeunes. D’un apport modeste à un grand geste de générosité, tout est accepté dans ce type de financement afin d’atteindre l’objectif fixé. L’autre réalité dans ce type de financement est la loi du « Tout ou rien ». Il y a une obligation d’atteindre l’objectif fixé les porteurs du projet avant la fin de la campagne sinon les frais collectés sont retournés aux contributeurs. Et le projet que les jeunes starter ont soumis ne seront pas financés. C’est pour cela que les porteurs de projets s’arrangent à bien animer leur campagne afin de solliciter toutes les personnes de bonnes volontés à participer par leurs contributions.

 

Votre appel à l’attention des Béninois ?

Nous invitons toutes les personnes de volontés à participer à notre campagne avec leur contribution aussi modeste qu’elle soit pour permettre d’atteindre notre objectif avant la fin de la campagne. Les contributions varient de 5 euros (3400 FCFA) à 1000 euros (656 200 FCFA).Voici le lien d’Ulule : https://fr.ulule.com/trait-dunion-entre-la-ferme-et-lassiette/. Rejoignez nous sur notre page facebook pour mieux nous découvrir. https://www.facebook.com/agrodynamique/ « Les petits ruisseaux font de grandes rivières » Nous comptons sur vous. Merci.

Vous pouvez également participer à notre campagne en faisant des dépôts sur nos numéros:

  • Mtn mobile money 62113839 ou par moov money au 94672829.

 

 

 

Voir les commentaires

TOYP / JCI: Steve HODA distinguished young Benin the most outstanding in Business and Economy in 2017

14 Juin 2017, 03:44am

Publié par HODA Kouakou Steve

The TOYP 2017 Trophies of the Junior Chamber International (JCI) have had their epilogue on Thursday, June 1, 2017 in Blue Zone in the presence of the world president of the Dawn Hetzel institution. Eight young Beninese were distinguished in eight categories. Steve HODA, Director of Mini Rizerie de Kérou and Specialist in Economic Issues at "Le Soleil Bénin Infos" was distinguished as a young Benin the most outstanding in 2017 in the category "Business and Economy".
The Benin Junior Chamber International (JCI) distinguished on Thursday 1 June 2017 the eight youngest Beninese most outstanding in 2017. The TOYP ceremony which was at its 7th edition was held at the Blue Zone of Cotonou in the presence of the president American Dawn Hetzel who made the trip to Cotonou for the occasion. In the "Business and Economy" category, HODA Kouakou Steve, Director of the Mini Rizerie in Kerou, CEO of the Startup Afririce Agribusiness and Specialist in Economic Issues at the newspaper "Le Soleil Bénin Infos". He was rewarded for his contribution to the development of the rice sector in the commune of Kérou and also to the sustainable development of Benin. Effect, as Director of Mini Rizerie, Steve HODA has contributed to improving the quality of rice on the local market by introducing a harvester and a thresher to mechanize the harvesting and threshing operations for profit Of producers. A steaming workshop and warrantage were built to help the steaming women and producers of this commune. The steaming women benefit from the husking of their paddy. At the end of 2016, it will organize a rice fair to strengthen the links between the various players in the sector. In 2017, he created the Startup Afririce Agribusiness specialized in the development of technologies for the production, processing and marketing of agri-food products. The design of threshing machines and economical fireplaces operating with rice bales as fuel will make it one of the 50 best business ideas by UAC Starup Valley (Abomey-Calavi University Foundation ) In January 2017. He will then be selected by the Tony Elumelu Foundation of Nigeria among the 1000 best business ideas in Africa. From 15 to 19 May 2017, FAO is participating in an international meeting organized by IFDC in Accra as the only Francophone Startup for this event. It should also be noted that Steve HODA is the Coordinator in Benin of the International Alliance for Sustainable Development Goals (AIODD-Benin). As such, it will participate in the process of prioritizing ODD targets and linking them to the Government Action Program (PAG); He will be Rapporteur of the "Economy" thematic group. He is also the chairman of the Steering Committee for the Implementation of the Atacora-Donga Rice Transformer Cooperative. Ranked among the top eight young people in Benin in 2017, he is now JCI Ambassadors and will have to defend the image of Benin at the TOYP World 2017 in November.
The other winners
Ex Ambassador of Benin in Turkey, Moise Kerekou was awarded the Political or Government Affairs category for his contributions and actions in the world of diplomacy. In the Progress or Personal Achievement category, the trophy returned to John Dari for his many innovations that earned him various awards worldwide. Henri Totin has been awarded the Moral Leadership or Environmental Award. Indeed, man has been fighting for the eradication of chemical inputs in agriculture through the manufacture of water hyacinth compost. In the Youth Engagement in Benin and Africa category, Nandjim Tchalla won the trophy. Recently elected as Commissioner of Political Affairs of the AU Commission for Youth, this young Beninese is remarkable in the humanitarian and voluntary service. Pharmacist and designer of the platform "Dis moi doc", Arel Zannou pulls the price of medical innovation. José Ahoyogbé was awarded in the category "Contribution for Children, World Peace and / or Human Rights. This is for his contribution of the unfavorable layers through his "Happyness club". Finally, Delano Hountin Kiki promoter of the "kingdom of virgins" and initiator of the "virgin trophies" was distinguished in the category "Education" precisely girls

Voir les commentaires

TOYP / JCI: Steve HODA distingué jeune béninois le plus remarquable en Business et Économie en 2017

14 Juin 2017, 01:09am

Publié par HODA Kouakou Steve

Steve HODA avec son trophéeLes Trophées TOYP 2017 de la Jeune Chambre Internationale (JCI) ont connu leur épilogue ce jeudi 1er juin 2017 à Blue Zone en présence de la présidente mondiale de l’institution Dawn Hetzel. Huit jeunes béninois ont été distingués dans huit catégories. Steve HODA, Directeur de la Mini Rizerie de Kérou et Spécialiste des questions économiques à « le Soleil Bénin Infos » a été distingué comme jeune béninois le plus remarquable en 2017 dans la catégorie « Business et Économie ».

La Jeune Chambre Internationale (JCI) du Bénin a distingué le jeudi 1er juin 2017 les huit jeunes béninois les plus remarquables en 2017. La cérémonie des TOYP qui était à sa 7e édition s’est déroulée au Blue Zone de Cotonou en présence de la présidente mondiale l’Américaine Dawn Hetzel qui a fait le déplacement sur Cotonou pour la circonstance. Dans la catégorie « Business et Économie », le prix est revenu à HODA Kouakou Steve, Directeur de la Mini Rizerie de Kerou, CEO de la Startup Afririce Agrobusiness et Spécialiste des Questions économiques au journal « Le Soleil Bénin Infos ». Il a été récompensé pour sa contribution au développement de la filière riz dans la commune de Kérou et aussi au développement durable du Bénin. Effet, en tant que Directeur de la Mini Rizerie, Steve HODA a contribué à améliorer la qualité de riz sur le marché local en introduisant dans la filière une moissonneuse et une batteuse-vanneuse pour la mécanisation des opérations de moisson et battage-vannage au profit des producteurs. Un atelier d’étuvage et de warrantage ont été construite pour aider les femmes étuveuses et producteurs de cette commune. Les femmes étuveuses bénéficient de prestation de décorticage de leur paddy. En fin d’année 2016, il organisera une foire du riz pour renforcer les liens entre les différents acteurs de la filière. En 2017, il crée la Startup Afririce Agrobusiness spécialisée dans le développement de technologies au profit de la production, transformation et commercialisation de produits agroalimentaires. La conception de batteuses-vanneuses et de foyers économiques fonctionnant avec des balles de riz comme combustibles va lui valoir d’être retenu parmi les 50 meilleures idées d’entreprise par l’UAC Starup Valley (Fondation de l’université d’Abomey-Calavi) en janvier 2017. Il sera ensuite sélectionné par la Fondation Tony Elumelu du Nigéria parmi les 1000 meilleures idées d’entreprise en Afrique. Du 15 au 19 mai 2017, la FAO finance sa participation à une rencontre internationale organisée par l’IFDC à Accra en tant que seule Startup francophone à ce rendez-vous. Notons également que Steve HODA est le Coordonnateur au Bénin de l’Alliance Internationale pour les Objectifs de Développement Durable (AIODD-Bénin). A ce titre, il participera au processus de priorisation des cibles ODD et leur arrimage au Programme d’Action du Gouvernement (PAG) ; il sera Rapporteur du groupe Thématique « Économie ». Spécialiste des questions économiques au quotidien « Le Soleil Bénin Infos », il est également le président du comité de pilotage de la mise en œuvre de la coopérative des transformateurs de riz de l’Atacora-Donga. Classé parmi les huit jeunes les plus remarquables au Bénin en 2017, il est désormais Ambassadeurs de la JCI et devra aller défendre l’image du Bénin au TOYP mondial 2017 en novembre prochain.

Les autres lauréats

Ambassadeur du Bénin en Turquie, Moise Kerekou a été distingué dans la catégorie Affaires Politiques ou gouvernementales pour ses contributions et actions dans le monde de la diplomatie. Dans la catégorie Progrès ou Accomplissement personnel, le trophée est revenu à John Dari pour ses nombreuses innovations qui lui ont valu divers prix au plan mondial. Henri Totin s’est adjugé le prix du Leadership moral ou au service de l’environnement. En effet, l’homme se bat depuis pour l’éradication des intrants chimiques dans l’agriculture à travers la fabrication de compost à base de jacinthes d’eau. Dans la catégorie Engagement au service de la jeunesse au Bénin et en Afrique, c’est Nandjim Tchalla qui arrache le trophée. Récemment élu Commissaire des Affaires Politiques de la Commission de l’UA pour la jeunesse, ce jeune béninois est remarquable dans le service humanitaire et volontaire. Pharmacien et concepteur de la plateforme « Dis moi doc », Arel Zannou arrache le prix de l’innovation médicale. José Ahoyogbé lui a été distingué dans la catégorie « Contribution en faveur des enfants, de la paix mondiale et/ou des droits humains. Ceci pour sa contribution des couches défavorables à travers son « Happyness club ». Enfin, Delano Hountin Kiki promoteur du « royaume des vierges » et initiateur des « trophées vierges » a été distingué dans la catégorie « Éducation » précisément des filles.

 

Voir les commentaires

Tresher-cleaner and economic fireplace tourning with rice balls : two AfriRice Agribusiness technologies to revolutionize the rice sector in Benin

8 Mai 2017, 11:13am

Publié par HODA Kouakou Steve

Elevator Pitch

The idea is to manufacture and sell two technologies appropriate to the production and processing of rice: economic rice balls for steamers (women who handcrafted rice), and threshing machines for rice farmers in the North and central Benin, areas of high rice production.

Developer

HODA Kouakou Steve holds a Master's degree in Economics and is 34-year-old without a child. Acting Director of the Mini Rizerie in Kérou (North Benin), specializing in the production, processing and marketing of parboiled and white rice, and CEO of Afririce Agrobusiness, he is the chairman of the preparatory committee for the establishment of the cooperative Developers of Atacora-Donga rice processing units. A man of commitment, developer of initiatives and permanently in search of new knowledge since his young age, he decided to embark on entrepreneurship. This forced him into several entrepreneurship training courses with the Junior Achievement company, the Ministry of Youth, the US Embassy, ​​the National Agency for the Promotion of Employment (ANPE) Togolese Association of Practitioners for Education and Development (APED-Togo). After two years of training in entrepreneurship, he set up with a friend the Quotidien "Soleil Benin Infos", two years later, he created with another friend a consulting agency. Fascinated by agriculture, he runs the mini rizerie at Kérou and creates the Start-up Afririce Agribusiness specializing in the manufacture and sale of technologies around local rice. His idea is selected among 1000 others in the Tony Elumelu Entrepreneurship program of the Nigerian billionaire philanthropist, boss of UBA.

Experience

As an economist by training, I have experience in project management and in media and company communication. This allowed me to be Director of Operations and Programming at the Intellect Consulting firm where I led several multidisciplinary teams; Director of Rice, Monitoring and Evaluation Manager and Head of Economy of the newspaper "Le Soleil Bénin Infos". Responsible for the servants of the Mass, the Youth Catholic Student, the Life and Faith movement; Formerly Executive Director of the Association of Sustainable Development Volunteers and the International Alliance for Sustainable Development Goals, I coordinate all these associations today.

Success Stories

We have set up in 2012, the newspaper "Le Soleil Benin" today selected among the ten newspapers choose to lead the media communication of the Beninese government. With Rizerie, I won two funding with PADA and PACER. I am one of the 50 entrepreneurs of the 3rd UAC Start-up Valley. Chairman of the Steering Committee, I brought together all the promoters of the Atacora-Donga rice processing unit around a cooperative. What was not won in advance. I was also selected among the 80 young Africans to prepare the post-2015 agenda. I am currently a recipient of the Tony Elumelu Entrepreneurship program, which recognizes the top 1000 young business ideas in Africa.

Business presentation

AFRIRICE is a company specialized in the design and development of appropriate technologies for the promotion of local rice in Benin and Africa. In collaboration with its partners, it also conducts studies to improve productivity in the rice sector.

Product Description

The economic fireplace is a piece of equipment equipped with a solar panel and 120 or 300 kg equipment used to rice. It works with rice balls used as fuel instead of wood. With this device, the hard combustion and the steamers do not need to activate the fire, the solar device takes care of it. Advantages: it prevents women from committing a lot of resources to the purchase of wood (thus avoids the destruction of trees). This reduces production costs and increases their income. In the rice mills, it allows to get rid of bullets that clutter their environment. A fireplace with 120 kg equipment costs 1152 USD and 1600 USD for 300 kg.

The thresher-cleaner is equipped with pneumatic wheels, mechanically welded chassis and a minimal 12 HP diesel engine that beats and valve the paddy. Easy maintenance, its threshing capacity is 2500 kg of paddy per hour. It costs 4,700 USD and prevents rice farmers from bleeding hands, aches, acceleration of the heart rhythm. The use of this machine prevents workers from consuming Tramadol for threshing and winnowing. Having a thresher-thresher encourages to embalm a large area. And reduces the losses of paddy which are from 10 to 22%, thus allows the rice farmers to increase their income.

Which is new :

- The use of rice bales as fuel instead of wood

- We are the only ones in Benin to design these two equipments

- Mechanized and rapid threshing operation

Problem solved :

In the north and Center Benin, steaming is done with wood; The manual threshing and winnowing of the rice farmers. Rice mills are struggling to get rid of rice balls. Using the economic focus eliminates wood, helps get rid of rice balls from the environment. The threshers speed up the work and solve the problem of labor shortage.

Market potential

Our project is aimed at women who are steamy women in Benin, particularly those in the center and the north. It is also aimed at Mini Rizeries and rice growers in Benin. To date, there are 390 village groups, 8508 rice farmers; 4766 women steamers and about 100 mini mills. We have noted the interest of a large number of actors, namely NGOs, hospitals, politicians, agricultural finance institutes.

How do you earn money?

Our activity is to produce and sell Economic Homes and Threshing Machines for the benefit of steamers and rice growers of North and Central Benin as well as neighboring countries. The company also plans to design other equipment and studies to benefit agricultural institutions on rice profitability and productivity.

Marketing strategy

How do you sell your product?

Promotion is made at the level of regional, municipal and technical and financial partnerships, which finance these actors through projects. The economic home is sold in cash and the threshing machine on a staggered or cash basis.

 

Competitors

- Importers of agricultural equipment. Few of them could start importing threshing machines.

- Welders: Very many, they could copy our product if the innovation is not protected

- Cobemac; Specializing in the sale of agricultural equipment, they do not sell threshing machines or economic homes.

 

Differential Factors

Of all the steaming technologies, it is the only one that uses rice balls. Women do not need to blow the fire; The device is equipped with a solar panel which triggers the activation of the fire. Our threshing machines are certified by Africarice therefore adapted to the environment in which it is used.

Voir les commentaires

Bénin : 313 milliards de FCFA pour l'Assurance et le Renforcement du Capital Humain

4 Mai 2017, 10:05am

Publié par HODA Kouakou Steve

Le Conseil des ministres de ce mercredi 3 mai 2017 s’est penché sur un certain nombre de dossiers dont l’assainissement des grandes villes du Bénin. Dénommé « Asphaltage », le projet vise à réhabiliter et aménager environ 620 km de voirie urbaine. On note surtout la décision du gouvernement de mettre en 4 ans une enveloppement de 313 milliards pour l'Assurance et le Renforcement du Capital Humain.

Améliorer les conditions de circulation des populations, améliorer l’accès des ménages aux équipements socio- communautaires et aux services d’assainissement pluvial ; rénover les principales zones d’habitat et d’activité dans les villes ; réduire les niveaux de pollution et de nuisance ; voici autant d’objectifs qui ont motivé l’État béninois à développer le projet « asphaltage » prévu pour se tenir dans les grandes villes du Bénin. Les études de faisabilité économique, technique, environnementale et sociale, ainsi qu’une mission de contrôle technique ; assistance à maîtrise d’ouvrage ont été autorisé à l’issue du Conseil des Ministres de ce mercredi 03 mai 2017. On retient donc que les bureaux d’étude ACEP, Consortium SAI et CECO BTP Ingénieurs Conseil sont les entreprises qui vont conduire ces études de faisabilité. Quant au Bureau d’étude Louis Berger, il se chargera de la mission d’assistance à maîtrise d’ouvrage au Ministère du Cadre de Vie et du Développement Durable. Le Conseil des Ministres a aussi statué sur l’adoption du document ARCH (Assurance pour le Renforcement du Capital Humain qui est l’un des projets phares du Programme d’Action du Gouvernement dans le domaine social. Il vise à accroitre la capacité et l’accès des Béninois notamment les plus démunis aux services sociaux de base, ainsi qu’aux opportunités économiques de façon durable. Le modèle ARCH est un « package » de quatre services à savoir Assurance maladie ; formation, micro-crédit et assurance retraite. Il vise le paiement de prime d’assurance par les non-pauvres et la fourniture du paquet de services aux couches les plus démunis des secteurs de l’agriculture, du commerce, du transport, de l’artisanat, de l’art, de la culture, ainsi qu’aux personnes démunies sans activités.

 

Voir les commentaires

Developpement durable : Quel profil pour la RSE au Bénin ?

4 Mai 2017, 09:28am

Publié par HODA Kouakou Steve

Connaitre les enjeux que revêt la responsabilité sociale des entreprises pour le développement durable au Bénin. Voilà un chantier qui préoccupe le Ministère du Plan à travers la Direction de la Coordination et du Suivi des ODD au Bénin. Et pour ce fait, un document est en cours d’élaboration pour dresser le profil de la Responsabilité Sociale des Entreprises au Bénin. L’examen du rapport initial de ce document s’est tenu à l’Infosec de Cotonou ce vendredi 28 avril 2017.

Le DC Me Ruffino D’Almeida et les responsables du CAPOD et de la DGCSLe Ministère du Plan et du Développement (MPD) à travers le Centre d’Analyse des Politiques de Développement (CAPOD) a bénéficié de l’appui financier de la Fondation pour le Renforcement des Capacités en Afrique (ACBF) pour la réalisation de l’étude portant sur la Responsabilité Sociale de l’Entreprise : Enjeux et perspectives pour le Développement Durable au Bénin. Dans le cadre de cette étude, un rapport initial a été présenté ce vendredi 28 avril 2017 par le Cabinet CEFIF (Centre des Études Economiques Fiscales et Financières du Bénin). La séance s’est tenue à l’Infosec de Cotonou avec la participation de plusieurs acteurs de la société civile, du secteur privé, de l’administration béninoise notamment le CAPOD, la Direction Générale de la Coordination et du Suivi des ODD (DGCS-ODD). Après présentation du rapport par le Consultant du CEFIF, Dr Alain Latoundji Babatoundé accompagné par le DG du cabinet, des critiques ont été faites pour améliorer les conditions de travail fait et aussi pour son achèvement. Notons qu’il s’agit à travers ce document d’apprécier les enjeux que revêt la responsabilité sociale de l’entreprise pour le développement durable au Bénin. Le document en préparation a pour but de dresser le profil de la responsabilité sociale des entreprises au Bénin. Toutes choses qui pourront améliorer les interventions en matière d’atteinte des Objectifs de Développement Durable au Bénin.

 

Voir les commentaires

Gestion de la planification stratégique : Le Bénin lance son Plan National de Développement

4 Mai 2017, 09:13am

Publié par HODA Kouakou Steve

Le gouvernement béninois a lancé ce vendredi 28 avril 2017 son Plan National de Développement (PND). L’évènement a eu lieu au palais des Congrès de Cotonou en présence du Ministre d’État chargé du Plan et du Développement, Abdoulaye Bio Tchané et Issiaka Coulibaly, Coordinateur résident du système des Nations Unies, Représentant Résident du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), Chef de file des PTFs.

Le Bénin ces dernières années s’est doté d’un document important appelé Stratégie de Croissance pour la Réduction de la pauvreté (SCRP). Cet important outil de développement élaboré ces quinze dernières années a permis d’atteindre d’importants résultats en matière de réduction de la pauvreté. Cependant, plusieurs autres défis restent à relever à savoir la pauvreté et l’exclusion, les déficits en matière de réalisation d’infrastructures, les défis liés à l’environnement et au financement du développement. Il apparait également que les expériences de développement du Bénin à l’instar de certains pays africains au sud du Sahara révèlent des difficultés structurelles importantes, une inadaptation du cadre conceptuel de la planification du développement. C'est pourquoi il est nécessaire pour le pays de se doter aujourd’hui d’un Plan de Développement qui est un véritable outil de pilotage holistique et structuré autour des principales problématiques de développement durable. Ajouté à ceci, le Bénin se doit de concevoir un outil qui répond favorablement au nouvel agenda de développement post-2015 qui invite les nations à mettre les 17 Objectifs de Développement Durable (ODD) au cœur de leurs priorités. L’agenda 2063 de l’Union Africaine et l’avènement des ODD offre également au pays l’occasion de repenser sa planification du développement afin d’offrir de meilleures conditions de vie à ses populations. Le Bénin qui a déjà une longue expérience de planification stratégique dont le plus important est la vision Alafia 2025 doit donc à travers le PND préciser et inscrire les transformations structurelles et les processus pour des gains rapides dans certains domaines des ODD dans une vision temporelle ambitieuse confortant les options stratégiques du PAG et les points de repère à atteindre en matière de développement durable inclusif. Société civile, gouvernement, secteur privé doivent donc se poser la question de savoir ce qu’il faut faire pour se rapprocher le plus de la vision Alafia 2025. Ils doivent surtout se demander comment le faire pour consolider la croissance, diversifier les sources de revenus et la mettre au service de l’atteinte des ODD et aussi quel serait le meilleur séquençage pour assurer la rationalisation des efforts de planification du développement du pays. Une bonne réponse à ces différents questionnements garantira une qualité exceptionnelle du PND qui est le prolongement de l’horizon ambitieux du PAG dans le cadre d’un document stratégique de huit ans. Notons que le PNUD est le chef de file des partenaires qui accompagnent le Bénin dans l’élaboration du Plan National de Développement dont le lancement a eu lieu ce vendredi 28 avril 2017 au palais des Congrès de Cotonou. Présidium du lancement du PND

Voir les commentaires

Investir au Bénin : La CONEB à l'assaut des investissements chinois

24 Avril 2017, 14:47pm

Publié par HODA Kouakou Steve

Une délégation de 17 investisseurs chinois est à Cotonou sur invitation de la Confédération Nationale des Employeurs du Bénin (CONEB) pour une mission exploratoire au Bénin. Plusieurs accords ont été signés avec à la clé l’ouverture prochaine d’une représentation de la CONEB au pays du fils ainé.

La Confédération Nationale des Employeurs du Bénin (CONEB) entend jouer sa partition dans la mobilisation de ressources au profit du Bénin. Ce qui devrait accompagner la réalisation de l’ambitieux Programme d’Action du Gouvernement (PAG) que s’est doté Patrice Talon et son équipe. Ainsi, après le Japon, l’institution dirigée par Monsieur Albin Féliho a accueilli récemment la visite de 17 investisseurs chinois. Ces derniers en mission exploratoire au Bénin ont été accueillis au siège de la CONEB. Plusieurs accords ont été signés avec la confédération des employeurs pour un partenariat gagnant-gagnant matérialisé par la signature du mandat de représentation en Chine de la CONEB. Au cours de cette importante rencontre qui a eu lieu ce jeudi 20 avril 2017, plusieurs opportunités d’investissements des membres de la CONEB dans divers secteurs ont été présentées par l’expert Senior du Cabinet FINANCE. COM, Hermès BOCO à la délégation. On peut citer les secteurs du transport logistique, de l’hôtellerie tourisme, de l’Agriculture-agroalimentaire, l’énergie et l’hydraulique. Pour ce qui est du transport, un accent particulier a été mis sur le transport routier Inter-Etat par bus, le transport de marchandises sous régional. Il est prévu d’importants investissements dans le domaine de la construction, la rénovation, l'extension et la mise aux normes requises d’hôtels, le développement des chaines de valeurs agricoles, le développement de l’agro-industrie pour la transformation locale afin de créer plus de valeur ajoutée, l'Intensification de l’élevage de volailles de race locale pour faire de la sécurité alimentaire une réalité et réduire la dépendance vis-à-vis des produits importés. On note aussi la création d’unités de conditionnement des semences et d’autres encore. Les responsables de la CONEB en portant leur choix sur ce géant pays entend faire bénéficier au Bénin l’expérience de la Chine ; future puissance mondiale d’ici 2030. La Chine s’impose aujourd’hui comme une puissance agricole, militaire, économique. Elle a su modifier en l’espace de trente ans son modèle économique et se donner les moyens de conquérir le monde à travers son patrimoine culturel, architectural et hôtelier. Le Bénin qui s’est donné un programme ambitieux sur les 5 prochaines années entend aller à l’école chinoise pour se donner les moyens d’atteindre ses ambitions. C’est pourquoi, en installant un bureau en Chine, la CONEB veut appuyer l’accélérateur pour aider le pays à mobiliser des ressources pour amorcer un réel décollage. Plus loin à travers ce partenariat, la CONEB entend également apporter son expertise dans l'esprit de la loi sur le Partenariat Pblic-Privé pour ce qui concerne l’investissement privé.

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>