Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
stevehoda.over-blog.com

CAFE-Bénin 2014 : le Teamwork selon AG Associates du Togo

1 Mai 2014, 15:53pm

Publié par Isabelle OUBO-GBATI

CAFE-Bénin 2014 : le Teamwork selon AG Associates du Togo

Le Programme CAFE-BCG a pour pierre angulaire l’installation de micro-entreprises gérées par de jeunes entrepreneurs indépendants. Toutefois ces entrepreneurs indépendants ont pour obligation de travailler ensemble. Ils constituent en ce sens une équipe. Le travail d’équipe ou « Teamwork » constitue la clé de voûte du concept CAFE-BCG.

Dans cet exposé, nous allons tout d’abord expliquer ce qu’est le travail en équipe (I) et ensuite parler du cas de BCG-Togo (II).

  • LE TRAVAIL EN EQUIPE

« Les gens sont plus créatifs et plus productifs lorsqu’ils travaillent en équipe. Pas facile ! Mais quels résultats lorsque ça marche ! » dit Jo TRIPONEZ, Co-promoteur et Parrain du Programme CAFE-BCG.

Pour arriver à travailler en équipe, il faut bâtir la pyramide en trois étapes indispensables.

Etape 1 : Comprendre l’équipe et le travail en équipe

Pour comprendre l’équipe et le travail en équipe, il faut comprendre (1) les objectifs, (2) les rôles, (3) les procédures et (4) respecter les différences.

  • Comprendre les objectifs

Les objectifs poursuivis par le groupe doivent être clairs et connus de tous. Une totale transparence est donc indispensable dans leur établissement. Ce sont autant de valeurs propres à l’équipe.

Cependant une question se pose : les valeurs que l’on se fixe sont-elles réellement appliquées ? Il faut ainsi déterminer les valeurs effectivement appliquées dans l’équipe ou l’entreprise plutôt que des valeurs idéales mais rarement appliquées.

Pour finir notons cette autre assertion de Jo TRIPONEZ : «Le dirigeant ne peut gagner un jeu dont les règles ne sont pas clairement définies et connues de tous les membres de l’équipe.

C’est le premier principe de base.

Le second est qu’il faut développer des instruments de gestion appropriés pour lui et pour les autres et les utiliser systématiquement en communiquant avec intégrité. »

  • Comprendre les rôles

L’équipe a besoin d’une mission écrite, connue de tous.

Très important : La hiérarchie de pouvoir est dépassée. Les nouvelles structures sont souples et interconnectées et visent d’abord les objectifs suivants :

  • Raccourcir le cheminement de l’information
  • Raccourcir les processus de décision
  • Déléguer le plus possible de responsabilités
  • Favoriser l’auto-organisation, la responsabilité et la créativité
  • Comprendre les procédures

Il faut indiquer neuf critères que vous estimez être les facteurs primordiaux pour vos équipes en les classant par ordre d’importance.

Aussi doit-on donner à chacun l’information dont il a besoin pour bien faire son travail. Ainsi l’on dispose d’un Tableau de bord (TB) commun au sein du cockpit où tout ce qui est décidé ensemble est concentré.

Etape 2 : Manifester son engagement et sa responsabilité

Pour ce faire il faut (1) faire passer l’équipe en premier, (2) accepter les feed back, (3) s’entendre avec les autres et (4) soutenir les décisions de l’équipe.

On peut distinguer quatre sortes de groupes :

  • PSEUDOGROUPE= Beaucoup de discussions inutiles
  • GROUPE FUSIONNEL= Ensemble contre…
  • GROUPE CONFLICTUEL = Nombreux conflits internes
  • EQUIPE MATURE= Les sentiments sont exprimés, les conflits gérés

Pour parvenir à une équipe mature, il faut parvenir à faire l’équilibre entre d’une part des facteurs mesurables (chiffre d’affaires, nombre de clients, bénéfice, absentéisme, ratios) et d’autre part des facteurs « invisibles » c'est-à-dire difficilement mesurables (ambiance, valeurs et sentiments, normes du groupe, relations personnelles, luttes de pouvoir).

Il faut établir neuf critères qui recueillent le consensus comme étant les plus importants pour tous en vérifiant que ces indicateurs :

  • sont bien conformes aux objectifs assignés à l’équipe
  • Sont bien conformes à la mission de l’équipe
  • Montrent l’état des ressources de l’équipe
  • Reflètent la satisfaction des clients et des membres de l’équipe

Il faut donner à chaque équipe un objectif mesurable pour chaque semaine

Etape 3 : Développer l’équipe

En quatre temps : édifier la confiance, partager le leadership, apporter des idées et apprendre de ses erreurs.

Quelques indications pour réussir cela :

  • Diminuer de 20% votre temps passé en réunion : avoir des contacts brefs mais fréquents, choisir un temps adéquat pour tous
  • Préparer l’équipe à passer les « zones de turbulences » : se préparer activement à résoudre les moments difficiles à tout moment ; arriver à détecter des signaux indiquant que des « crises ou conflits » sont proches.
  • Le pragmatisme : seul ce qui a été testé avec succès peut être démultiplié.
  • L’EQUIPE DE BCG-TOGO

Le BCG-Togo est issu de la première Conférence/Plan d’Action Africain sur l’Entreprenariat tenu au Togo. Inauguré en novembre 2013, il fut nommé à sa tête une Directrice Exécutive. Mais en Janvier 2014 cet organigramme a dû être revu. Des erreurs de départ (A) a découlé une vraie équipe aujourd’hui pour le BCG-Togo (B).

  • Erreurs commises

L’organigramme de départ pour le BCG-Togo était constitué d’un Directeur Exécutif qui formait son groupe en attribuant les postes aux autres membres du BCG. Mais très vite l’on a dû remarquer que l’on était en présence d’un pseudo-groupe. En effet l’intérêt général n’était pas pris en compte par tous les membres du BCG, tous les pouvoirs étant concentrés entre les mains d’une seule personne à qui revenait en définitive le dernier mot dans la prise de décisions.

Le groupe était ainsi au bord de l’implosion et les membres de BCG-Togo prêts à le quitter si cette situation n’était pas corrigée.

Le HCD (Haut Conseil Décisionnel) dut prendre alors ses responsabilités en réorganisant les choses d’où la proposition du nouvel organigramme accepté et entériné par le BCG-Togo. Les postes proposés font désormais l’objet d’une cooptation par tous les membres en raison des compétences et de la capacité de chacun d’eux. A charge pour les entrepreneurs indépendants d’élire un coordinateur pour une durée d’un an.

  • L’équipe BCG-Togo aujourd’hui

L’équipe fait l’effort d’appliquer le Teamwork tel que nous l’avons développé succinctement plus haut. Ainsi tous les entrepreneurs indépendants sont sur un pied d’égalité, donnant tous leurs avis sur les décisions à prendre et s’engageant à défendre lesdites décisions.

Au bout de trois mois d’action unifiée, quelques résultats tangibles sont à remarquer. Signature de nombreux contrats de partenariats. Cadre de dialogue et de réflexion rénové de jour en jour. Des contrats commerciaux négociés avec des sociétés nationales et internationales. Une capacité à organiser toutes les activités dans un cadre sain et bio.

Dans l’organigramme, l’on compte six membres actifs : un responsable des projets, une responsable administratif, un responsable de la trésorerie, un responsable commercial, un responsable des ressources humaines et un coordonnateur, chargé de la communication de BCG-Togo qui a fait le voyage pour participer à CAFE-Bénin, Monsieur Gentil Yaovi AMOUZOUVI.

Les jeunes entrepreneurs togolais aujourd’hui ont réussi à prendre leur envol en instaurant une discipline et une confiance mutuelle au sein du groupe. Ils arrivent aussi maintenant à faire des propositions concrètes de projets, à mettre en place des techniques pour les réaliser, ou à l’écarter s’ils estiment qu’il n’est pas assez intéressant ou si sa réalisation posera problème plus qu’elle ne leur apporte des bénéfices à court, à moyen ou à long terme.

Nous pouvons citer des exemples édifiants comme la fabrication de produits bio, la commercialisation de produits bio de partenaires étrangers, la mise en conserve de céréales en poudre, la fabrication de composts pour la mise en terre de plants potagers ou médicinaux, ou encore l’installation d’un wifi dans le café

Conclusion

La micro entreprise est une petite entreprise créée avec des petits moyens propres et gérée par des personnes qui s’associent pour un but commun.

Travailler n’est toutefois pas chose facile car il faudra composer avec les humeurs, la motivation, l’engagement et les différences de tous et chacun.

Le BCG- TOGO a su mettre en place des stratégies lui permettant de savoir aujourd’hui dans quelle direction elle va, car elle a appris de ses erreurs et a beaucoup muri.

C’est donc le fruit de durs labeurs de chaque entrepreneur et leur esprit de collaboration et de communication.

Le BCG –TOGO est donc un exemple vivant à suivre par les futurs entrepreneurs.

Commenter cet article