Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
stevehoda.over-blog.com

Kidnapping de 230 filles au Nigéria : la grande hypocrisie ! (On profite du malheur des autres pour se faire une nouvelle image)

10 Mai 2014, 11:39am

Publié par HODA Kouakou Steve

Kidnapping de 230 filles au Nigéria : la grande hypocrisie ! (On profite du malheur des autres pour se faire une nouvelle image)

Le 14 avril 2014 dans l’État de Borno plus précisément à Chibok en République Fédérale du Nigéria, 230 lycéennes ont été kidnappées par le groupe terroriste Boko Haram. Un triste évènement qui intervient alors même que le Nigéria est devenu le pays le plus puissant en Afrique sur le plan économique.

Si auparavant, le groupe s’attaquait à une certaine cible, on comprend bien que Boko Haram semble désormais changer de stratégies, lesquelles ?

Pourquoi Boko Haram s’attaque à des écoles ?

En langue Haoussa, Boko Haram signifie : l’éducation occidentale est un péché. Et c’est justement pour cette raison que le groupe terroriste s’attaque le plus souvent à des écoles. Depuis l’année 2009, l’insurrection de cette bande de terroristes a fait des milliers de morts. Cette ième tentative de déstabilisation de l’éducation nationale nigériane semble donner un signal fort dans le combat de Boko Haram contre l’occident. En effet, la question de la fille semble sensible, et donc le groupe en enlevant 230 filles veut bien se faire entendre.

Vaque de consternation

Plusieurs stars du cinéma et même de la scène politique à l’instar de Michelle Obama ont lancé une campagne à travers lequel on peut lire : « Bring back our girls », ce qui signifie ramenez-nous nos filles. Et depuis, de nombreuses stars ont profité de la situation pour se refaire une image. Faudrait-on attendre un évènement aussi tragique pour communiquer ? Tout le monde savait que Boko Haram était une menace pour l’éducation, mais aucun message de ces stars ne pointait à l’horizon. On peut également se poser la question de savoir comment Boko Haram s’arme et que les grandes puissances n’y ont rien fait pour mettre un terme ? Une chose est sûre : on profite du malheur de ses filles pour faire du business !!!

Commenter cet article