Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
stevehoda.over-blog.com

Quels critères pour l’érection des infrastructures économiques au Bénin ?

14 Avril 2016, 09:06am

Publié par HODA Kouakou Steve

 Quels critères pour l’érection des infrastructures économiques au Bénin ?

Le régime Yayi Boni s’est illustré de fort belle manière dans le développement d’infrastructures économiques. Plusieurs villes en ont bénéficié au cours de la précédente décennie pendant que nombreuses autres sont restées en rade en dépit de leurs poids dans l’économie béninoise. On pourrait donc se poser la question de savoir les critères définissant l’érection d’une infrastructure économique dans une localité ?

La ville de Kérou est située dans le département de l’Atacora. Elle est classée troisième productrice de coton derrière Banikoara et Kandi et est réputée être un grenier de l’Atacora avec une forte production en maïs, riz, soja, sorgho et autres produits maraichers. Une centaine de kilomètres seulement sépare Natitingou de la ville de Kérou. Et pourtant la ville est restée enclavée depuis les indépendances alors même que les différents chefs d’États qui se sont succédé à la tête du Bénin font le chemin de croix avant de s’y rendre. Comme cette ville, il en existe plusieurs au Bénin qui disposent d’énormes potentialités économiques, agricoles ou humaines mais qui ne bénéficient pas d’infrastructures routiers ou économiques compte tenu du fait qu’ils ne disposeraient pas de cadres politiques pour faire le lobbying dans ce sens. Le régime du nouveau départ doit donc revoir les choses. Il faudra désormais que l’érection d’infrastructures économiques réponde à des critères clairs et précis. On peut par exemple, tenir compte des atouts et des potentialités économiques, agricoles ou sociales de cette ville avant d’ériger une quelconque infrastructure. Pourquoi ne pas analyser le poids de ladite ville ou localité dans l’économie béninoise ? Toute chose qui permettra sans doute aux populations de cette ville de limiter l’exode vers les grandes villes. L’érection d’infrastructures routières par exemple dans une ville à fort potentialité agricole permettra de lutter contre l’insécurité alimentaire dans le pays. Elle jouera également un rôle dans la baisse du prix des produits alimentaires donc à l’amélioration du pouvoir d’achat des populations. Voici un chantier qui attend le régime du nouveau départ et il est impérieux que la rupture passe par là !

Commenter cet article