Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
stevehoda.over-blog.com

Pourquoi Patrice Talon chez Paul Kagamé ?

5 Septembre 2016, 08:52am

Publié par HODA Kouakou Steve

Patrice Talon et Paul Kagamé
Patrice Talon et Paul Kagamé

Le président de la République Patrice Talon a récemment séjourné au Rwanda. Le choix de ce pays ne s’est pas fait au hasard ; voici ce qui a motivé la visite du chef de l’État Béninois à son homologue Paul Kagamé.

« …Je veux être porté en triomphe dans cinq ans… » a dit le président de la République Patrice Talon. Ainsi pour joindre l’acte à la parole, le premier magistrat de la république béninoise entend s’appuyer sur des modèles de développement sur le continent. En la matière, un seul force l’admiration ces dernières décennies : il s’agit du Rwanda de Paul Kagamé. En effet, le Rwanda est classé en 1ère position en ce qui concerne les progrès de développement humain sur l’ensemble des 20 dernières années. Le dernier classement de « World Economic Forum » le classe même au 7e rang mondial pour la bonne gouvernance et en 3e position continentale au classement Doing Business en 2015. Depuis 2012, le Rwanda aligne une croissance économique forte qui s’établit à 8% ; ce qui est suffisant pour impacter le niveau de vie du peuple rwandais. Et c’est justement, la raison pour laquelle 92 % de sa population bénéficie d’une sécurité sociale ; soit mieux que dans la plupart des dits développés. Le Pays doit toutes ces performances à un système de gouvernance qui ne dit pas son nom. Tenez-vous bien ; l’argent des bailleurs de fonds est utilisé de façon optimale au profit des programmes concernés. L’administration publique rwandaise travaille avec courtoisie et efficacité ; le citoyen rwandais est formaté pour offrir un service de qualité. De toutes les façons vous n’avez pas droit à l’erreur, car chaque faute est automatiquement sanctionnée. Les thèmes corruption, vols, détournement, impunité…sont bannis du vocabulaire rwandais. Si vous ne croyez pas, c’est l’abonnement avec la prison qui vous attend. Loin du système béninois qui encourage le vol, le député, ministre, ou autre autorité qui est reconnu coupable de détournement de deniers publics est directement conduit en prison sans toutes autres formes de procédures. Côté infrastructure, il faut dire que Kigali dispose d’un aéroport très imposant, digne d’une capitale d’un pays avec un service d’accueil des plus impeccables au monde. Le pays dispose d’un réseau routier bitumé à plus de 90 % conforme aux normes de qualité des pays développés ; entretenus soigneusement. Tous les feux tricolores sont fonctionnels. Il n’existe actuellement aucun éléphant blanc au Rwanda et le pays de Paul Kagamé dispose d’un réseau internet 4G performant avec l’existence d’une fibre optique.

Approche genre et environnement

On peut apprécier les avancées de développement du Rwanda par la qualité de vie dans ce pays. En effet, Kigali capitale de ce pays est l’une des plus propres du continent avec des terres pleins centraux, ronds-points et autres sont couverts de verdure. Il est presqu’impossible dans ce pays de trouver des sachets plastiques ; les déchets ménagers sont aussitôt traités. La pollution de l’environnement sous toutes ses formes est circonscrite et le standard de propriété est au-delà de la plupart des villes européennes. Ce qui fait le charme au pays de Kagamé c’est que l’approche genre est une réalité. Les femmes sont représentatives dans les sphères de décision. Et pour vous le démontrer, 64 % des députées du parlement rwandais sont des femmes. C’est donc l’un des rares pays au monde où la participation des femmes au pouvoir est des plus élevées ; c’est pourquoi le Rwanda a été classé en 2015, 6e sur le plan mondial pour l’égalité homme-femme selon le rapport Global Gender Gap Report. Notons pour finir que le Rwanda a fait l’option de parler la langue anglaise en lieu et place du français. Le pays est très croyant, car 0,1% seulement de personnes sont animistes. Autant d’éléments qui ont séduit le président Patrice Talon, qui n’a pas hésité à supprimer le visa à tout africain qui met pied au Bénin.

Commenter cet article