Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
stevehoda.over-blog.com

Quatrième édition des Journées Béninoises de l’Evaluation : Le régime de la rupture s’engage à bouter la pauvreté hors du Bénin

7 Septembre 2016, 08:25am

Publié par HODA Kouakou Steve

Pascal Irénée Koupaki
Pascal Irénée Koupaki

La salle bleue du palais des congrès de Cotonou sert de cadre depuis le 05 septembre 2016 à la quatrième édition des Journées Béninoises de l’Évaluation. « Utilisation des résultats des Évaluations pour changer les conditions de vie des populations », c’est le thème autour duquel se déroulent les travaux lancés par le Ministre d’Etat Pascal Iréné Koupaki et qui prennent fin ce jour. Plusieurs pays notamment le Togo, la Côte d’Ivoire, l’Ouganda, l’Afrique du sud, le Sénégal et le Burkina Faso prennent part à ces journées.

« Utilisation des résultats des évaluations pour changer les conditions de vie des populations » ; c’est le thème autour duquel se déroulent les travaux de la quatrième édition des journées béninoises de l’Évaluation. Ainsi, depuis le 05 septembre 2016 et jusqu’à ce jour, plusieurs experts, partenaires et participants sont réunis à la salle bleue du palais des congrès pour prendre part à cet important évènement dont les échanges permettront une meilleure formulation du nouvel agenda de développement du Bénin fondée sur les Objectifs du Développement Durable (ODD). Plusieurs personnalités étaient déjà présentes à la première journée de ces travaux ; on peut citer les ministres Candide Azannai, Koudandé, Marie Odile Atanasso respectivement de la défense, de l’Agriculture et de l’enseignement supérieur qui accompagnaient le ministre d’État Pascal Koupaki au lancement de cette quatrième édition. Etaient aussi présents au cours de cette journée, le Représentant résident du PNUD, Siaka Coulibaly ainsi que l’ex ministre de l’Evaluation des politiques publiques. Quant à la seconde journée, elle a connu la participation de l’ex-ministre de l’Evaluation des politiques publiques Antonin Dossou. Dans son discours inaugural, le ministre d’État Pascal Irénée Koupaki a précisé que « l’évaluation des politiques publiques doit dépasser son statut de « boites à outils » pour s’inscrire systématiquement dans un cadre sectoriel ou général d’actions ». Selon le géniteur de ces journées qui n’est rien d’autre que le chantre de la Nouvelle Conscience, « évaluer c’est produire du savoir, et savoir c’est agir ; c’est-à-dire pouvoir s’appuyer sur les résultats des évaluations des politiques publiques pour définir obligatoirement des buts ou des objectifs à atteindre. Il complète pour dire que l’évaluation lorsqu’elle est efficace devient un cadre de proposition ou de construction d’actions pour améliorer la vie des citoyens ». C’est sans doute ce qui a motivé le choix du thème de cette édition des journées béninoises de l’évaluation qui s’inscrivent dans la droite ligne des priorités du régime de la rupture qui entend bouter la pauvreté hors du Bénin. Notons que depuis 2010, l’évaluation des politiques publiques a été hissée au rang des priorités gouvernementales en tant qu’instrument efficace au service de la bonne gouvernance, de transparence et de la reddition des comptes. Les Journées Béninoises des Évaluations édition 2016 vise en effet ; à apprécier les dispositifs pour renforcer l’utilisation des résultats d’évaluation en vue d’une meilleure prise de décision ; partager les évaluations de politiques publiques réalisées au Bénin et les avancées enregistrées dans le cadre de l’utilisation de leurs résultats et ensuite formuler des recommandations à l’endroit des décideurs en vue de l’exploitation effective des résultats des évaluations pour améliorer les conditions de vie des populations. Certains pays tels que la Côte d’Ivoire, le Togo, le Sénégal, le Burkina Faso ou encore l’Ouganda prennent part à ces journées avec des contributions et des expériences très enrichissantes. C’est ce mercredi 07 septembre 2016 que les travaux prennent fin. Comme le Caucus africain, les journées béninoises de l’évaluation sont déjà une réussite ; signe que le Bénin est aujourd’hui une référence en matière d’organisation Evènements à dimension continentale.

DE gauche à droite; DG Évaluation, Ministre de l'Etat Koupaki et le Représentant résident du PNUD au Bénin

DE gauche à droite; DG Évaluation, Ministre de l'Etat Koupaki et le Représentant résident du PNUD au Bénin

Commenter cet article