Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
stevehoda.over-blog.com

Après s’être endormi pendant plusieurs mois : La petite école a repris

7 Octobre 2016, 14:47pm

Publié par HODA Kouakou Steve

Après s’être endormi pendant plusieurs mois : La petite école a repris

Environ trois mois, l’école est restée fermée. Cahiers, stylos, crayons, uniformes ont laissé place aux vélos, ballons, jeux de divertissement et vacances qui, chez la grand-maman au village, qui chez l’oncle à l’extérieur. Finis les vacances, l’école reprend ce lundi 03 octobre 2016 sur toute l’étendue du territoire béninois.

« Pendant deux lunes toutes entières la petite école a dormi à l’étude, on ne pensait guère on jouait ! ce temps est fini, de nouveau l’école s’éveille, nous la trouvons laide et bien vieille. Chacun se dit, moi j’ai grandi, mais nous sommes encore petits. C’est la fin des belles vacances, c’est l’école qui recommence. Adieu beaux jours si tôt finis filles et garçons, pas de tristesse à l’école, on s’amuse aussi et l’on retrouve ses amis ». Voici la belle poésie de Victor Hugo qui rappelle la rentrée des classes. Cette rentrée, elle démarre ce lundi 03 octobre 2016 sur toute l’étendue du territoire béninois. Depuis quelques semaines déjà, enseignants, parents d’élèves, élèves et autres acteurs du système éducatif s’affairent afin de réussir cette rentrée académique 2016-2017 qui s’annonce comme un véritable défi pour tous les acteurs. En effet, les résultats catastrophiques des examens de fin d’année ont mis à nu les problèmes qui minent l’école béninoise. Ainsi, le gouvernement de Patrice Talon a pris ses responsabilités et des réformes ont été opérées dans le secteur. Sont-elles efficaces ? Vont-elles porter des fruits à la fin de l’année ? On attend de voir. Le moins qu’on puisse dire c’est que chacun doit jouer sa partition. Les élèves doivent apprendre leurs cours et attentifs aux enseignements de leurs encadreurs. Les parents d’élèves doivent suivre de près la progression de leurs enfants à l’école. L’enseignant doit comprendre qu’il est un éducateur qui a l’obligation de résultat. Les structures étatiques et leurs partenaires sociaux doivent veiller à limiter les grèves qui ont des conséquences graves sur les résultats académiques. Ne l’oublions pas : « Chaque enfant qu’on enseigne est un homme qu’on gagne. Quatre-vingt-dix voleurs sur cent qui sont au bagne. Ne sont jamais allés à l’école une fois, et ne savent pas lire, et signent d’une croix. C’est dans cette ombre là qu’ils ont trouvé le crime. L’ignorance est la nuit qui commence l’abîme. Où rampe la raison, l’honnêteté périt. Dieu, le premier auteur de tout ce qu’on écrit, A mis, sur cette terre où les hommes sont ivres, les ailes des esprits dans les pages des livres. Tout homme ouvrant un livre y trouve une aile, et peut planer là-haut où l’âme en liberté se meut. L’école est un sanctuaire autant que la chapelle. L’alphabet que l’enfant avec le doigt épèle contient sous chaque lettre une vertu ; le cœur S’éclaire doucement à cette humble lueur. Donc, aux petits enfants donnez le petit livre. Marcher la lampe en main pour qu’il puisse vous suivre. La nuit produit l’erreur et l’erreur l’attentat. Faute d’enseignement, on jette dans l’état des hommes animaux, têtes inachevées, tristes instincts qui vont les prunelles crevées, Aveugles effrayants, au regard sépulcral, qui marchent à tâtons dans le monde moral. Allumons les esprits, c’est notre loi première, et du suif le plus vil faisons notre lumière. L’intelligence veut être ouverte ici-bas ; le germe a droit d’éclore ; et qui ne pense pas ne vit pas. Ces voleurs avaient le droit de vivre. Songeons-y bien, l’école en or change le cuivre, tandis que l’ignorance en plomb transforme l’or !… »

Commenter cet article