Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
stevehoda.over-blog.com

Articles avec #vie et foi

La confiance dans le seigneur pour bâtir "Vie et Foi" au Bénin

10 Avril 2015, 15:59pm

Publié par HODA Kouakou Steve

La confiance dans le seigneur pour bâtir "Vie et Foi" au Bénin

Bâtir le mouvement "Vie et Foi" dans la confiance au seigneur Jésus au pays de Béhanzin, c'est la promesse faite par les membres de ce mouvement qui ont lancé leur activité de cette année 2015 ce vendredi 10 avril 2015. La séance a eu lieu dans le bureau de Monsieur Honagbode Prosper, Directeur Général Adjoint de la DGAE (Direction Générale des Affaires Économiques) sise à Cotonou.

Et pour que l'objectif soit atteint, l'évangile de la pêche miraculeuse, lecture du jour tiré de l'évangile de Jean 21, 1-14 ; a été choisi pour guider la "Parole de Vie". Cette rubrique a été dirigé par M. Honagbodé qui n'a pas oublié de rappeler que l'abandon au Seigneur est payante et qu'il est nécessaire de soumettre nos projets au Seigneur. Il a aussi mis l'accent sur la qualité de nos relations avec le Seigneur et avec nos prochains.

Quant au "Fait de Vie", il s'agissait pour chaque membre de relater comment il a vécu le temps de Carême et comment il aborde le temps pascal.

En attendant la prochaine séance prévue pour le vendredi 8 mai, les membres de "Vie et Foi" Bénin ont pris l'engagement d'organiser des causeries-débats dans certaines écoles du Bénin sur l’Éducation humaine.

Voir les commentaires

Du dialogue interreligieux au dialogue de vie

14 Février 2014, 12:21pm

Publié par HODA Kouakou Steve

La capitale de la Centrafrique Bangui vit depuis plusieurs semaines au rythme d’évènements aussi choquants que tristes. Au nom du Christ ou d’Allah, Anti-Balaka et Séléka s’entretuent. Et pourtant toutes les religions ne prêchent que l’amour. Face à cette malheureuse situation qui a entrainé des milliers de déplacés et des centaines de morts, la conscience collective est interpellée sur ce que devrait être le dialogue entre les religions. C’est dans cette optique que les membres de Vie et Foi Bénin pour leur première rencontre mensuelle de l’année 2014 se sont donné rendez-vous le jeudi 13 février 2014 au bureau 407 de la Direction Générale des Affaires Économiques. Dialogue inter-religieux pour prévenir les affrontements entre membres de différentes religions, c’est le thème autour duquel les discussions se sont appesanties. Il est ressorti des différentes interventions que l’ignorance, le manque d’informations, l’endoctrinement, l’intolérance religieuse, l’incitation à la violence lors de certaines prêches et l’instrumentalisation de la religion par les hommes politiques…sont entre autres les raisons qui poussent à l’affrontement entre fidèles de différentes religions. Pour y faire face, un dialogue inter-religieux franc s’impose pour palier aux difficultés de relation entre musulmans et chrétiens car ce sont les deux religions qui s’affrontent le plus souvent. Il faudrait surtout aller au delà du dialogue inter-religieux pour construire un dialogue de vie qui permet d’échanger avec l’autre et lui tendre la main. La fraternité commune et universelle devrait être de mise afin d' éviter de mettre Christ ou Allah au centre de la bêtise humaine.

Conscient que cet idéal recherché n’est pas un combat gagné d’avance, les membres de Vie et Foi ont décidé dans leur communauté respective de créer des comités d’enfants pour la construction d’un dialogue de vie. Car chaque enfant qu’on enseigne est un homme qu’on gagne!

Des personnes de différentes races, réligions et cultures en train d'échanger

Des personnes de différentes races, réligions et cultures en train d'échanger

Voir les commentaires

VIE ET FOI : Promotion du bien commun,une exigence aujourd'hui

18 Novembre 2013, 12:39pm

Publié par HODA Kouakou Steve

VIE ET FOI : Promotion du bien commun,une exigence aujourd'hui

La promotion du respect du bien commun, à travers une juste répartition des richesses de la terre, la sauvegarde de l’environnement, et la lutte contre la corruption étaient au cœur des préoccupations des membres de VIE et FOI ce jeudi 14 novembre 2013. Réunis à la salle 407 de la Direction de la Promotion Économique, ces derniers ont passé en revue ce défi lancé sur la période 2012-2016 par le Mouvement International de l'Apostolat des Milieux Socio-Indépendants (MIAMSI). S'appuyant sur un Extrait du Compendium de la Doctrine Sociale de l'Église (CDSE Chapitre 3, "le Principe du Bien Commun"), les participants à la rencontre ont été édifié sur la définition du bien commun et la nécessité de le préserver. Si tous on reconnu que le bien commun n'est pas respecté au Bénin, des engagements ont été prises pour promouvoir son respect et aussi pour la sauvegarde de l'environnement et surtout la nécessité de lutter contre la corruption.

La responsabilité de poursuivre le bien commun revient non seulement aux individus, mais aussi à l'État, car le bien commun est la raison d'être de l'autorité politique. À la société civile dont il est l'expression, l'État doit, en effet, garantir la cohésion, l'unité et l'organisation de sorte que le bien commun puisse être poursuivi avec la contribution de tous les citoyens. L'individu, la famille, les corps intermédiaires ne sont pas en mesure de parvenir par eux-mêmes à leur développement plénier; d'où la nécessité d'institutions politiques dont la finalité est de rendre accessibles aux personnes les biens nécessaires — matériels, culturels, moraux, spirituels — pour conduire une vie vraiment humaine. Le but de la vie sociale est le bien commun historiquement réalisable.

Voir les commentaires

Contribuer à former des travailleurs modèles : l'expérience du Mouvement Vie et Foi au Bénin

25 Octobre 2013, 13:01pm

Publié par HODA Kouakou Steve

Contribuer à former des travailleurs modèles : l'expérience du Mouvement Vie et Foi au Bénin

Membre du Mouvement International de l'Apostolat des Milieux Sociaux Indépendants ( MIAMSI), le mouvement « Vie et Foi » du Bénin fait partie intégrante de cette communauté d'Église qui rassemble des personnes assumant au Bénin des responsabilités professionnelles , sociales, politiques, culturelles et économiques. Cette branche jeune né de Houenoussou depuis 2011 s'engage à transformer les mentalités et structures de la société béninoise en cohérence avec les valeurs de l'Évangile auquel il se réfèrent.

Dans le cadre de ses rencontres mensuelles (chaque deuxième jeudi du mois) organisées dans le bureau 407 du Directeur de la Promotion Économique du Bénin, Monsieur Prosper HONAGBODE également responsable de HOUENOUSSOU, les membres de « Vie et Foi » se sont penchés ce jeudi 24 octobre 2013 sur la question de la conciliation entre militantisme et difficultés d'insertion professionnelles des jeunes. Après avoir reconnu que les jeunes béninois rencontres des difficultés d'ordre professionnelles aujourd'hui, il a été noté que chacun a le devoir de s'interroger sur les causes de ce qui l'arrive, d'analyser son niveau de formation et sa part de responsabilité dans ces difficultés. Plusieurs propositions ont été donc fait pour amener les jeunes à militer comme leurs devanciers afin d'élargir les possibilités de s'insérer professionnellement. Pour cela, chaque membre devrait donc avoir une vision claire des choses et surtout s'engager sincèrement. S'appuyant sur « la Parole de Vie », comme il est de coutume à chacune de leur réunion notamment au chapitre 1 de l'Évangile de Saint Marc, les versets 39 et 41, les membres présents ont décidé de copier l'exemple du lépreux guérit par Jésus. « Si tu veux, tu peux me guérir » a dit le lépreux et au Christ de répondre : « je le veux sois pur ». Voici donc la démarche que devrait suivre chaque membre de « Vie et Foi » ou encore chaque chrétien.

Notons que le MIAMSI qui célèbre son jubilé d'or cette année 2013 est une Organisation Non-Gouvernementale Internationale Catholique dotée du statut consultatif auprès du Conseil des Droits Humains à Genève. Le Bénin à l'issue de l'Assemblée Générale de Fortaleza en 2012 est devenu membre à part entière. Il fait partie du relais africain, structure qui coordonne les activités de tous les mouvements affiliés au MIAMSI du continent Africain. Ce relais comprend : le Bénin, la Côte d'Ivoire, le Maroc, la RDC, le Burkina-Faso, le Mali, le Niger et le Cameroun...

La spiritualité du groupe est de travailler à l' évangélisation des membres et à celle de leur milieu ainsi que faire grandir le Royaume de Dieu dans leur vie concrète de laïcs et dans la vie du monde. La méthode de travail est Voir-Discerner et Agir.

Les défis définis pour la période 2012 – 2016 à l’issue de l’AG de Fortaleza, sont :

- Promotion de la dignité de la personne humaine à travers les droits humains, la citoyenneté, l’éducation, et la famille ;

- Promotion du respect du bien commun, à travers une juste répartition des richesses de la terre, la sauvegarde de l’environnement, et la lutte contre la corruption ;

- Promotion de la paix et du développement durable à travers le dialogue inter religieux et inter culturel, et la transformation positive des conflits.

Voir les commentaires